Aller au contenu

SAINT-SATURNIN

LEGENDES

SAINT SATURNIN de BIVESTE

Ce hameau possédait une chapelle qui dépendait de la paroisse de SUZAN, situé à environ 2 ou 3 Km au sud-ouest de Saint-saturnin.
Les offices de la chapelle de SAINT-SATURNIN étaient célébrés par le curé de SUZAN assisté d'une sœur.
Un jour, alors qu'il avait plu des jours et des jours durant, le ruisseau "le Suzan" qui passait à environ 200 mètres en contre-bas de la chapelle de SAINT-SATURNIN entra en cru et le petit pont qui enjambait le ruisseau fût emporté.
Pour venir célébrer l'office, notre cher curé traversait habituellement le cour d'eau à pieds secs.
Mais ce jour là, cela ne fût pas possible. En ces temps difficiles et afin de servir ses fidèles, notre galant curé décida de prendre la sœur qui l'accompagnait sur son dos pour lui faire passer le gué à sec.
La none passa donc les bras autour du cou du prêtre et ce dernier agrippa les jambes que la sœur tenait haut pour éviter de mouiller ses sabots.
Et notre équipage se mit en marche pour la traversée.
Les fidèles (peut être pas trop), au vue de la situation cocasse, éclatèrent de rire, en invectivant notre équipage de plaisanteries douteuses.
Notre bon prêtre et son assistante prirent ombrage de cette situation et s'en retournèrent, courroucés, en leur presbytère de SUZAN, se promettant de ne plus revenir dire de messes dans la petite chapelle.
Ce qui fût fait, à partir de ce jour, plus aucun office ne fût célébré en la chapelle de SAINT-SATURNIN, notre bon curé estimant que ces mécréants ne méritaient pas mieux.
Petit à petit, la chapelle désaffectée subit les outrages du temps et la construction, rendu inutile, dépérit et tomba en ruine, entraînant dans sa chute le hameau.
Lorsque la chapelle ne fût plus qu'une ruine, les pierres qui constituaient les murs furent récupérés pour réaliser le mur d'enceinte du nouveau cimetière d'YGOS et le hameau fût rattaché à la paroisse d'YGOS.
Aujourd'hui, le site de SAINT-SATURNIN est identifié par un panneau "SAINT-SATURNIN de BIVESTE".
L'emplacement de la chapelle et du petit cimetière attenant  sont signalés par une chaînerai bordée par le ruisseau d'un côté et un champ attenant, de l'autre, à droite, après le petit pont qui enjambe "Le Suzan".


compteur de personnes
Retourner au contenu