Aller au contenu

Le JARDIN PEDAGOGIQUE

YGOS et ses Particularités


le JARDIN PEDAGOGIQUE (nom officiel)
Le JARDI'GOSSE (désignation que je trouve sympa)  

A YGOS, le groupe scolaire instruit et cultive nos enfants pour les enrichir du savoir afin de les mieux préparer à leur avenir, et, par conséquent, au notre......._____ Mais pas que !

En effet, l'équipe pédagogique à ajouté une matière au programme:

____________La culture d'un Jardin d'agrément ( le Potager )
_______________( Le JARDI ' GOSSE )
___________
Voir l'édito du site en fin de page

La petite Histoire du JARDIN

Au début, les enseignants, afin de compléter leur programme, ont commencé à initier les élèves au développement des plantes en mettant des graines dans des godets, pour assurer la germination et le début du  développement de la jeune pousse.
Mais très vite le contenant s'avérait trop petit et insuffisant pour continuer à nourrir et assurer le développement de la plante, stoppant de fait, la continuité de l'étude et de l'expérience, malgré les soins apportés aux cultures.

Intéressé par le sujet, Le Conseil Municipal, par l'intermédiaire de sa représentante féminine Janine ERVINE, s'est penché sur le sujet et proposé au corps enseignant la création d'un jardin pédagogique.
Proposition qui fût accueilli avec enthousiasme par l'Equipe.
Un petit jardin pédagogique fût donc créé dans l'enceinte de l'école.
Mais voila, victime de son succès, chacun des enseignants voulut utiliser cet espace pour semer, planter,... et ainsi répondre aux attentes des élèves.
L'espace disponible s'averra très vite insuffisant pour répondre aux attentes.

C'est ainsi que le conseil municipal, épaulé par le personnel territorial, l'équipe d'enseignants et quelques mécènes créèrent le JARDIN actuel.
Année scolaire 2011/2012.

Plus grand, il nécessite plus de travail pour l'entretien et sa conservation.
C'est donc un travail d'équipe qui en assure le succès.
Les élèves et le corps enseignant plantent et surveillent l'évolution, le personnel territorial, mécènes et bénévoles assurent l'entretien des surfaces cultivées, des allées, des palissades et de la serre.
Au final, les légumes et fruits récoltés sont consommés par les enfants à la cantine. Et il y a fort à parier que la qualité gustative des plats s'en trouve améliorée!. Une façon de développer le goût et de faire apprécier quelques mets, qui autrement seraient délaissés.

Le succès de l'initiative dépassa les limites de la commune et attira l'attention des officiels. En effet, le Jardin Pédagogique a obtenu le premier prix départemental du jardin potager scolaire et, le 24 mars 2013, a été inauguré par les représentants locaux et régionaux. De plus, il a contribué à l'obtention, pour Ygos, à la première "Fleur" du concours des villages fleuris, distinction remise le même jour.
Etaient présent entre autre:
_________________Un représentant du conseil Général (le vice-président)
___________________également président de la communauté des communes
_________________Un Directeur d'Académie
_________________Le Maire et ses conseillés Municipaux
_________________Le corps enseignant
_________________De nombreux parents d'élèves accompagnés de leurs enfants.
Chacun expliquant aux parents attentionnés le pourquoi et le comment des cultures.

Ci-dessous, quelques photos:

Quelques secondes peuvent être nécessaire pour télécharger les photos



L'Edito du site.


A l'heure du tout numérique, du virtuel, des réseaux sociaux où tout le monde communique avec tout le monde, mais ne connaît personne, il peut paraître puéril d'expliquer aux enfants l'évolution et la diversité de Dame nature, à travers le potager.
Pourtant, il ne me semble pas inutile de mettre ses pas dans les traces laissés par nos anciens. Au moins pour se rappeler, et peut-être acquérir un peu de ce bon sens, patience et humilité que peut communiquer l'approche des rythmes de la nature et de la terre.
On y apprend que pour recevoir, il faut d'abord donner, et que rien n'est acquit avant d'avoir été récolté et la conservation nécessite encore des soins.
On y retrouve les saisons, la lente évolution des plantes et leur diversité, et que malgré, et avec tous les progrès de la science, la terre a nourri, nourrit et nourriras encore longtemps la vie sur cette planète.
Bien sûr, les cultures hors sol produisent, en toute saison, de gros fruits colorés, sans défauts, comme de parfaits clones. Cependant, si leur qualité nutritionnelle existe, il leur manque ce goût et ces saveurs  que seul le terroir peut communiquer aux plantes qui puisent dans le sol leur authenticité.
Depuis longtemps on sait que l'habit ne fait pas le moine et qu'il faut ne pas se fier aux apparences.

Un exemple: le terroir définit les caractéristiques du vin qu'il produit, mais les saisons et la météo développeront, ou non, ces caractères. Le vigneron se chargera de soigner, surveiller et protéger le sol et la vigne tout au long de la lente progression de la plante jusqu'à la vendange, et bien plus encore après, pour la vinification et le vieillissement de la production qui donneront ce vin à la couleur, aux parfums et saveurs uniques que sera son vin, mais il ne connaîtra la qualité de son produit qu'à la fin du processus, qui le récompensera, ou non, de son travail, à moins que les mauvaises conditions climatiques (gel, grêle...) n'aient anéanti tout son travail avant la récolte. Pourtant, si cela se produit, il devra malgré tout apporter encore plus de soins et d'attention à ses vignes pour espérer retrouver une récolte "normale", une ou deux années plus tard.

Bien sûr, il faut vivre avec son temps et profiter pleinement de la technologie, mais ne pas oublier que le passé à conditionné notre présent et que notre présent façonne l'avenir, me parait essentiel.
Certains font de l'écologie une politique, d'autres une culture....

Le présent n'est-il pas l'avenir du passé et le passé de l'avenir ???
Le temps (passé, présent et avenir) c'est comme un arbre. Il plonge ses racines dans le passé, le présent façonne son tronc et alors seulement, de ses branches vont éclore les feuilles et fruits de l'avenir. Ils vont grandir et grossir et arriver à mâturité. Puis vont se détacher et tomber, traverser le présent, et, pour les feuilles, se dessécher et se décomposer pour finir en terreau du passé, les fruits eux, vont germer dans ce terreau, passer par le présent pour se développer et enfin s'ouvrir sur l'avenir pour continuer le cycle de la vie ....



Retourner au contenu