Aller au contenu

Le 10 Avril 1926

HISTOIRE d'YGOS > YGOS EN GREVE 1926

Article paru dans Le REPUBLICAIN LANDAIS du 10 avril 1926

________ LA PAROLE AUX ABONNE : Nous prenons plaisir à publier sous cette rubrique toutes les réflexions qui nous sont soumises par nos amis et abonnés. Il ne sera fait usage, bien entendu de leur nom et signature que sur leur demande ou leur expresse autorisation.

AUTOUR DE LA GREVE D'YGOS


___Je viens de lire dans un journal régional les déclarations qui ont été faites par les quatre députés des Landes au sujet de la grève à Ygos.
___Vous estimerez, je crois avec moi, que vos lecteurs doivent aussi les connaître et je vous demande de _reproduire au moins les principales ______d'entre elle:
____« Le conflit agraire d'Ygos, qui est unique en France et qui se produit dans un temps et dans un milieu d'une prospérité économique inouïe, ______est une des manifestations de la lutte entre le travail qui veut avoir sa dignité, son indépendance et sa part et un capital autoritaire qui
______se croit au-dessus des obligations, des principes et des lois de la_vie moderne.
____« Les métayers veulent bénéficier des lois syndicales. Les propriétaires ne le veulent pas.
____« Il est plus facile, en effet, de garder une maîtrise féodale devant un individu faible et isolé qu'en face_d'un syndicat_puissant.
____« Ce dernier permet au travailleur de toutes catégories de sauvegarder ses droit, son indépendance, sa_dignité et la sécurité_matérielle de ______son existence.
____« Ce n'est pas un instrument  de révolution, mais un moyen juste et raisonnable de  consacrer l'égalité civile, prévue par la_révolution ______Française et de ramener un peu plus de justice économique dans les relations quotidiennes entre le capital et le travail.
____« La loi syndicale a d'ailleurs été faite par un juriste éminent qui était en même temps un très grand bourgeois, M Wladeck Rousseau. Elle
______n'a rien de subversif.
____« Les médecins, les marchands de produits résineux, les marchands de bois, les  banquiers, tous les grands agioteurs en_usent utilement et ______légitimement pour la  défense de leurs intérêts corporatifs.
____« Pourquoi ne veulent-ils pas reconnaître aux humbles travailleurs des champs, les  mêmes droits et les_mêmes bénéfices de_la loi ?
____« Quand les petits bourgeois veulent s'opposer à son application (nous disons petit bourgeois, non pas avec la moindre_nuance de dédain, ______mais par simple comparaison  avec M Wladeck Rousseau) ils commettent une grosse maladresse, une grande  injustice et une bien ______mauvaise action.
____« La convention savait raccourcir  le mauvais vouloir de ceux qui tentaient de s'opposer à  l'exercice d'un_droit légal.
____« La troisième république a des mœurs plus douces, mais les représentants ont le devoir_de ne pas_laisser piétiner_impunément les lois
______qu'ils ont votées.»
___Tous ceux qui ont lu ces lignes peuvent les commenter. J'aurais trop peur de «faire  raccourcir» si je vous écrivais tout ce que j'en pense. Les ______métayers d'Ygos sont 23 à_250 et leurs propriétaires de 50 à 60. La loi du plus fort, dit-on, est la meilleur et le plus fabuliste avait-il
______raison de dire «selon que vous serrez puissants ou misérables,  les jugements de cour vous rendront blancs ou noirs. C'est le nombre qui, ______aujourd'hui, donne la force !
___Il paraît tout de même anormal de laisser entendre que les propriétaires refusent aux_métayers le droit de se syndiquer. La loi syndicale est ______pour tout le monde. Elle ne veut  pas dire comme on cherche à le faire croire aux populations  des campagnes dans un intérêt devenu ______politique que chacun est obligé de se syndiquer. On est libre, du moins on l'était encore jusqu'à ces derniers jours et je n'ai pas appris ______qu'un amendement quelconque ait changé tout cela.
___Des propriétaires eux-même ont déclaré aux métayers qu'ils avaient le droit de se syndiquer s'ils croyaient bon de le faire. Il y a même dans ______les Landes une quinzaine de syndicats mixtes où les propriétaires et les métayers se rencontrent avec des commissions paritaires pour ______arbitrer les conflits qui pourraient surgir entre propriétaires et métayers. N'est ce pas de la bonne application de loi syndicale
___Capitalistes, bien des métayers le sont aussi. Ils ont à eux du matériel, des cheptels et si  on se renseignait dans les banques, chez les ______percepteurs ou aux bureaux de postes, on serait peut être surpris du chiffre important  que la fortune mobilière atteint à la  campagne. ______C'est tant mieux d'ailleurs pour les travailleurs qui ont su être laborieux et  économiser.
___Les métayers sont libres de s'associer, de se réunir, mais les propriétaires sont également libres de le faire ou de ne pas le faire.
___Si je suis bien renseigné les propriétaires d 'Ygos se sont d'ailleurs réunis par deux fois à  la préfecture de Mont de Marsan et à la mairie de ______Mont de Marsan. Ils représentaient la majorité des intéressés et une première fois ils ont décidé d'accepter une partie des
______revendications des métayers et ils attendaient de ceux-ci un geste équivalent de  conciliation. A la seconde fois, ils ont constaté ______l'intransigeance des métayers et ont décidé purement et simplement de laisser chaque propriétaire traiter à sa guise. On ne pouvait pas ______reconnaître plus facilement « la liberté pour tous ».
___En face de mon droit il y a celui du voisin et nulle autorité ne saurait raccourcir honnêtement mon droit pas plus que le sien. Il faut
______simplement s'entendre. La loi syndicale n'a jamais voulu dire autre chose.
___Je n'en écrirai pas davantage mais dans un journal qui s'inspire toujours de vérité, il m'a semblé que cette parole de bon sens serait
______entendue.


IMPORTANT CONGRE SYNDICAL


L'union des Syndicats confédérés de l'Adour convie tous ses syndicats adhérents à assister au congrès qui aura lieu à Dax, le dimanche 25 avril courant, à 9 heures du matin très précises. A l'ordre du jour de ce congrès figurent des questions très importantes parmi lesquelles nous relevons
____1°  Rapport moral, financier, du journal
____2°  la question de la permanence
____3° La propagande et le recrutement
____4° La situation agraire dans le Bas Adour le mouvement des métayers landais
____5° Compte rendu du comité national confédéral
____6° Questions diverses.

___Un délégué de la confédération Général du travail, probablement le camarade Rey, sera présent à ce congrès officiellement.
___L'Union des Syndicales confédérés de l'Adour attire l'attention de tous les syndicats adhérents sur l'importance des questions qui sont ainsi ______portés à l'ordre du jour et les répercussions considérables qu'auront les décisions prises sur l'avenir de l'Union Syndicats.
___Les camarades des localités dans lesquelles les syndicats agricoles sont en voie de formation même si le syndicat n'est pas définitivement ______constitué, pourront de faire représenter directement à ce congrès. Les délégués de ces syndicats seront admis à titre consultatif.






Retourner au contenu