Aller au contenu

Le 04 Avril 1926

HISTOIRE d'YGOS > YGOS EN GREVE 1926

Article paru dans La France du  S.O le 04 AVRIL 1926

LA GREVE D 'YGOS

L'OPINION DES DEPUTES DES LANDES (par Roger DAZUR )

___ Nous avons demandé aux députés des Landes leur opinion au sujet du conflit agraire d'Ygos et de la solution partielle qui vient d'intervenir.
___Voici les déclarations qui nous ont été faite avec beaucoup de conviction et de netteté par_MM Bouyssou, Lalanne, Deyris et Lassalle. " Le _____conflit agraire d'Ygos, qui est unique en France et qui se produit dans un temps et dans un milieu d'une prospérité économique inouïe, est _____une des manifestations de la lutte entre  le travail qui veut avoir sa dignité, son indépendance et sa part et un capital autoritaire qui se
_____croit au-dessus des obligations, des principes et des lois de la vie moderne. "
______"  Les métayers veulent démanteler des lois syndicales. Les propriétaires ne le veulent_pas.
______" Il est plus facile, en effet,de garder une maîtrise féodale devant un individu faible et isolé qu'en face d'un syndicat puissant.
______" Ce dernier permet au travailleur de toutes catégories de sauvegarder des droits, son indépendance, sa dignité et la sécurité matérielle de son existence. Ce n'est pas un instrument de révolution, mais un moyen juste et raisonnable de consacrer l'égalité  civile prévue par la révolution française et de ramener un peu plus de justices économiques dans les relations quotidiennes entre le capital et le travail.
______" La loi syndicale a d'ailleurs été faite par un juriste éminent qui était en même temps un très grand bourgeois, M Waldeck-rousseau. Elle n'a rien de subversif.
____Les médecins, les marchands de produits résineux, les marchands de bois, les banquiers, tous les grands agioteurs en usent utilement et légitimement pour la défense de leurs intérêts corporatifs.
______" pourquoi ne veulent-ils pas reconnaître aux humbles travailleurs des champs les mêmes droits et les même  bénéfices de la loi ?
______" Quand des petits bourgeois veulent s'opposer à son application ( nous disons petits bourgeois non pas avec la moindre nuance de dédain, mais par simple comparaison avec M Waldeck-rousseau) ils commettent une grosse maladresse, une grande injustice et une bien mauvaise action.
____Ils donnent un exemple déplorable, de désordre en essayant d'empêcher l'application naturelle d'une loi républicaine. La convention savait raccourcir le mauvais vouloir de ceux qui tentaient de s'opposer à l'exercice d'un droit légal.
____La troisième république a des mœurs plus douces mais les représentants ont le devoir de ne pas laisser piétiner impunément les lois qu'ils ont votées.
____Ils doivent intervenir pour donner le bon exemple et pour éclairer la conscience publique.
______" C'est pour cela que nous sommes intervenus dans le conflit d'Ygos, au douzième jour de la grève, alors que tout arrangement paraissent encore impossible.
____Nous y sommes allés en conciliateur, avec l'espoir que tous les hommes de sang froid et d'esprit juste répondraient à notre appel.
____Les métayers sont venus à nous avec des revendications raisonnables. Ils ont fait preuve d'une large  bonne volonté et d'un grand esprit de conciliation, qui étaient d'ailleurs justement encouragés par M Rey, le délégué de la confédération Générale du travail.
______" Nous avons eu le plaisir d'amener ou de voir venir à nous le tiers environ des propriétaires d'Ygos, qui ont accepté notre point de vue, après les diverses entrevues que nous avons eu avec les intéressés, et surtout après la réunion publique du 14 mars à Ygos, dans laquelle au nom de tous, M Léo Bouyssou avait fait appel aux " camarades propriétaires ", à leur esprit de tolérance et à leur sentiments d'équité. Nous félicitons sans réserves ces propriétaires généreux et intelligents.
______" Ce résultat, quoi qu'incomplet, a permis, quelques jours après de mettre fin à la grève, mais nous ne comprenons pas et nous n'admettons pas que trente propriétaires environ aient voulu rester dédaigneusement en dehors de la loi commune de justice et d'humanité. Ils ont préféré se draper dans une attitude autoritaire, méconnaître la loi et repousser, sans examen, les demandes des métayers syndiqués.
______" S'ils persistent dans cette attitude regrettable, l'esprit public les jugera avec sévérité, parce qu'on ne comprendra pas que, pour quelques centaines de francs de récolte, ils s'obstinent à méconnaître la loi, à faire perdre plusieurs millions de francs de résine et à compromettre la prospérité économique et la paix sociale du pays.
____Nous avons fait notre devoir de représentants du peuple. Nous attendons avec l'opinion landaise tout entière, que les propriétaires fassent leur devoir de braves gens "







Retourner au contenu