Aller au contenu

Chanson du Paysan

UN PEU DE GASCON > ça se CHANTE

LA CHANSON du PAYSAN (chant révolutionnaire)

LOS PIQUE-TALOS
_____
Traduction mot à mots
______Pique = Coupe (couper)       talos = Ver de terre (Gros Lombric)
_________(Le therme "talos" désigne un gros et long ver de terre que l'on trouve dans le terre arigileuses)
______L'activité des paysans, laboureurs et autres travailleurs des sols conduisait inévitablement a trancher ces habitants des ____________sols, d'où le therme de "pique talos" les désignant, donnant son titre à la chanson.
________________Ci-dessous, Cliquer sur l'îcone pour écouter la chanson, plus bas une vidéo puis les paroles en gascon et leur traduction.



PAROLES en GASCON

LOS PIQUE-TALOS (version originale en gascon)

REFRAIN
Hardid ! Hardid ! qu'hem lous piquetalos
Trabalhedous de terre
E sé lou séu n'es pèse pas sous os
Qu'abem touts boune herre
Qu'hem goarruts et brinchuts
Au diou biban

I
La pique aù coth, lous esclops à la saque
Lou cuyoun plegn, de tout temps qu'hem d'attaque
Ne sabèm pas ço qué d'esta fénian.
Aù diou biban !

II
Harts de mesture, entougnats de habole
Soupe aù gran pot, lard à la casserole
La carn, qué braï, qu'es manque trop soubèn
Aù diou biban !

III
Qu'aù bien ùnta, et qu'ab hem dap plasé
De temps en temps lou praoube os binaté
Puch qu'a ùn fèble ent'aù chuc de churmèn
Aù diou biban !

IV
Pou, n'habem pas aù tenelhan dou sou,
La pet trempade et coeyts per la calou
Q'ham bet chirgua, n'am pas ùn so bagan

Aù diou biban !

V
Dap lous fusins, lous dragouns et leus hourques
Qu'é partiram béde tout aquet mounde.
Se soun malaous é bé qu'ous soigneran
Aù diou biban !

VI
Noste trabalh qu'a engrechat la terre
E arpastat aquère moussuère.
Qu'a prou durat. Aco chanya que bam
Aù diou biban !





PAROLES en FRANCAIS

Traduction de la chanson " Lous Pique-Talos "

REFRAIN
Hardi , Hardi , nous sommes les paysans
Travailleurs de la terre
Et si le ciel ne pèse pas sur nos os
Nous avons tous une bonne santé
Nous sommes résistants et branchu
Au dieu vivant

I
La pioche au cou, les sabots dans le sac
Le " cuyoun " plein, de tout temps nous sommes d'attaque
(cuyoun = coloquinte servant de gourde)
Nous ne savons pas ce qu'est d'être feignants
Au dieu vivant

II
Gavés de bouillie de maïs, rassasiés de haricots,
La soupe dans un grand pot, le lard à la casserole,
La viande, c'est vrai, manque trop souvent,
Au dieu vivant

III
Il faut bien huiler, et nous le faisons avec plaisir
De temps en temps la pauvre pomme d'Adam
Puisque elle a un faible pour le suc de sarment
Au dieu vivant

IV
Peur nous n'avons pas des rayons du soleil
La peau trempée et cuite par la chaleur
Nous avons beau chercher, nous n'avons pas un sou vaillant
Au dieu vivant

V
Avec les fusils, les faux et les fourches
Nous partirons vers tout ce beau monde
S'ils sont malades, eh bien nous les soignerons
Au dieu vivant

VI
Notre travail, a engraissé la terre
Et rassasié ces Messieurs
Cela a assez duré. Cela changer nous allons.
Au dieu vivant


compteur de visite
Retourner au contenu